logo

Francis Grosclaude, Gestalt-thérapeute. Psychothérapie adultes - adolescents, à Frontignan.

La Gestalt-thérapie


Une thérapie existentielle


Gestalt-thérapie

La Gestalt-thérapie, c’est quoi ?

La Gestalt-thérapie est une pratique psychothérapique s’intéressant à notre façon de contacter le monde à chaque instant, à notre manière d’exister dans le présent. Elle se déroule dans l’ici et maintenant de la séance, en face à face avec le thérapeute, en individuel ou en groupe. La rencontre avec le thérapeute est l’occasion que surgissent des expérimentations qui, en nous enrichissant, nous constituent autrement. Ainsi, progressivement au fil des séances, nous identifions avec plus d’acuité et d’étendue ce qui nous habite et ce qui nous est juste, élargissons l’éventail de nos possibilités de choix, de notre liberté de devenir.
Cette capacité de s’ajuster finement et de composer de façon nouvelle se nomme en Gestalt « l’ajustement créateur ». Psychothérapie existentielle, la Gestalt-thérapie considère la rencontre de la nouveauté comme processus de création et d’actualisation de soi. Chaque situation nouvelle nous convoque, avec l’aide du thérapeute, à des manières d’exister inédites. Peu à peu, enrichis de nouvelles possibilités de faire avec notre sensibilité et nos valeurs, nous négocions différemment les contraintes existentielles qui nous échoient en tant qu’humains.
Ces contraintes que sont solitude, finitude, imperfection, quête de sens, liberté/responsabilité, nous limitent en même temps qu’elles nous fondent, et la manière dont elles nous constituent est incontournable pour la Gestalt-thérapie. Le courant de la phénoménologie gestaltiste s’attache, à partir de ce que le manifeste semble révéler, à comment l’éprouvé nous informe au monde et d’un monde en permanence.
Il examine les conditions de possibilité qu’une telle interaction soit constitutive d’une existence pour un humain.

 

La Gestalt-thérapie, pourquoi ?

Il peut arriver dans notre vie, qu’insensiblement et progressivement, ou que, plus brutalement, lors d’un accident de la vie (deuil, rupture, échec ,traumatisme, maladie…), nous nous vivions comme profondément atteints ou blessés, et que nous troquions malgré nous nos capacités créatives d’évolution, pour des adaptations destinées à pouvoir continuer à « fonctionner normalement », à nos yeux et/ou à ceux des autres. Notre relation à nous-même et au monde fonctionne en mode « dégradé », nos capacités de contact sont alors altérées.

Il peut en résulter un sentiment de subir, d’insatisfaction, de frustration, accompagné de tensions, souffrances, expressions somatiques, associés à une anxiété plus ou moins prononcée et généralisée pouvant susciter crises d’angoisse, attaques de panique, dépression, idées suicidaires et autres troubles fortement handicapants. Cette liste n’est pas exhaustive, T.O.C., addictions, obsessions, anorexie, boulimie et autres troubles du comportement et des conduites sont autant de formes d’expression de nos souffrances.
Ces difficultés affectent autant nos relations intimes, amicales, sociales, que l’ensemble de notre vie.
Elles engendrent souvent des situations et des relations insatisfaisantes et répétitives, sans que nous ne comprenions pourquoi et n’y puissions rien faire.

Nous perdons alors le choix d’autres possibilités, d’autres nouveautés, notre ouverture au monde est réduite.

C’est le signe que nous avons besoin d’une aide extérieure et d’un regard nouveau.

 

La Gestalt-thérapie, comment ?

L’objet de la séance de Gestalt-thérapie est d’observer ensemble comment nous faisons avec ce qui se passe, de questionner nos évidences, d’expliciter l’implicite, de visiter nos croyances sur nous-même et les autres. A cette occasion, il s’agira de ré-ouvrir nos capacités à la nouveauté, d’expérimenter d’autres façons d’exister, de nous ajuster plus finement aux situations et aux rencontres.
Au quotidien, éveillés à d’autres possibilités de soi dans l’environnement, nous nous dégageons du sentiment de subir les circonstances en osant des manières d’exister innovantes et plus justes.
Le Gestalt-thérapeute, par son écoute et son engagement soutenant, invite et accompagne son client dans ces processus, au service de sa croissance et de son évolution. L’objectif thérapeutique de la Gestalt-thérapie est de recouvrer notre pleine liberté de choisir en conscience, en harmonie avec qui nous sommes, et, unifiés à la lumière de nos besoins et désirs profonds, de redevenir pleinement inventeurs et créateurs de notre vie.

 

 

 

Le regard

Nos perceptions structurent notre rapport au monde. Un regard extérieur peut aider à aborder celui-ci différemment.

 

 

Francis Grosclaude

 


Gestalt-thérapeute, un chemin en soi


Initialement informaticien en entreprise, en sociétés de service, puis en tant que consultant indépendant en région parisienne, j’ai opéré début 2000 un tournant radical en me consacrant à deux sujets me captivant depuis l’enfance: les liens corps-esprit et la question de l’existence. L’ampleur de ces champs d’investigation m’ont conduits à m’engager dans un parcours professionnel pluri-disciplinaire et une thérapie personnelle approfondis. A travers le Shiatsu, j’ai d’abord exploré l’humain dans sa dimension corporelle et psycho-énergétique à l’Institut Français de Shiatsu avec Michel Odoul, ce qui m’a naturellement conduit à entreprendre un cheminement existentiel au sein de l’atelier Génésis de formation de Gestalt-thérapeute proposé par Jean-Pierre Remaud.

L’enseignement de phénoménologie délivré par Edith Blanquet et Patrick Colin à l’EGTP est parallèlement venu enraciner cet apport et continue d’étayer au quotidien ma pratique de la Gestalt-thérapie.

 


Installé à Frontignan, je contribue par mon activité au sein d’AGESUD au développement régional de la Gestalt-thérapie.

Je reçois des adultes et des adolescents en thérapies individuelles.

La singularité et la richesse du vécu de chacun est pour moi une source d’émerveillement toujours renouvelée, au coeur de la rencontre.

 

 

 

 

Ma pratique


Au coeur de la rencontre


La manière dont corps-émotions-esprit sont à l’oeuvre et font sens, dans la relation à soi et à l’autre, constitue le coeur de mon accompagnement en psychothérapie.

Le Taoïsme oriental, la psychologie classique, la philosophie occidentale avec l’apport de la phénoménologie nourrissent mon approche.

Thérapies centrées sur le contact, la Gestalt-thérapie, psychothérapie humaniste et relationnelle, et le Shiatsu, pratique corporelle et psycho-énergétique, offrent des regards complémentaires sur l’humain au monde.

C’est à ces éclairages que je propose de vous accompagner.

Un premier rendez-vous sans engagement sera l’occasion de faire connaissance et de vous renseigner.

 

 

 

                             

 
 
 

Contact


Me joindre


 

par téléphone au 06 11 33 06 04
par mail à francis.grosclaude@gmail.com
sur rendez-vous au 9 rue Eric Satie – 34110 Frontignan
ou via le formulaire de contact ci-dessous;

 

 

Formulaire de contact

Veuillez laisser ce champ vide.

Francis Grosclaude
 Gestalt-thérapie  
 9 rue Eric Satie – 34110 Frontignan
 06.11.33.06.04 – psy-gestalt.com  
 —    
Association Gestalt Sud agesud.com

Le massage Shiatsu

Un art ancestral

Le massage Shiatsu, c’est quoi ?

 

Le massage Shiatsu est une pratique pluri-millénaire au Japon, autant qu’un Art.
Il s’inscrit dans la philosophie Taoïste, et s’appuie sur les mêmes bases que la Médecine Traditionnelle chinoise, à savoir le système des méridiens et les points d’acupuncture.
Le Ministère de la Santé japonais le définit en 1955 comme suit:

« Shiatsu est une forme de manipulation qui utilise les pouces et les paumes des mains, sans aucun instrument mécanique ou autre, qui applique une pression sur la peau humaine, pour corriger le mauvais fonctionnement interne, favoriser et maintenir la santé et traiter les maladies spécifiques ».

 

Le massage Shiatsu, pourquoi ?

 

  • D’abord, évidemment, pour être en bonne santé !

 

Le Shiatsu permet à l’énergie et aux flux corporels de circuler avec force en dispersant tensions et blocages, et d’alimenter plus efficacement l’ensemble de l’organisme.
Son action régulatrice et harmonisante augmente la sensation d’équilibre et de bien-être, et favorise la constance et l’efficacité du métabolisme.
Idéalement le massage Shiatsu se pratique en prévention des déséquilibres, aux changements de saison ou lors des moments « délicats » de l’existence.
Ainsi le Shiatsu s’inscrit naturellement comme participant d’une hygiène de vie globale.

 

  • En cas de désordre corporel ou psychique :

 

Pour les Taoïstes, corps et esprit sont indissociables, chaque pan psychique repose sur l’organe et le viscère dont il dépend.
Il en résulte le concept de psyché organique.
Ainsi, un déséquilibre corporel peut s’accompagner de répercussions psychiques, de même qu’un trouble psychique peut engendrer des désordres corporels.
L’aspect psycho-énergétique du Shiatsu enrichit d’une lecture originale et dynamique l’expression corporelle des symptômes.
Le symptôme est porteur de sens, il est la résultante d’une expérimentation dont la métabolisation n’a pu se faire intégralement.
Il s’agit, à partir du mode d’expression du symptôme, de sa localisation, et en fonction de l’organe ou de l’entraille affecté, d’identifier à quelle sorte de vécu son activation fait suite.
En nous en réappropriant l’expérience difficile « en creux », en la réintégrant pour ce qu’elle est dans notre histoire, en en assimilant le sens, nous récupérons l’énergie associée aux symptômes qui n’ont alors plus lieu d’être.

 

  • Dans une démarche de thérapie ou de développement personnel :

 

Outre leurs actions équilibrantes et régénérantes, les pratiques approfondies du Shiatsu sont des outils très puissants pour mettre en évidence et disperser des tensions, des douleurs, ou des blocages anciens et oubliés.

La remise en mouvement des énergies nous amènera à reparamétrer notre rapport à nous et au monde, dans des proportions parfois étonnantes.
A ce titre, le Shiatsu peut être un accélérateur dans une démarche thérapeutique, de par son action profonde et directe sur les noeuds corporels, là où ils se trouvent.

 

Le massage Shiatsu, comment ?

 

En complément d’un entretien préalable, les techniques de repérage des déséquilibres permettent au praticien de s’orienter dans sa démarche de soin.

Le massage Shiatsu s’effectue au sol, sur un tatami, en tenue confortable, dans un environnement calme et accueillant.
Selon un protocole et un rythme bien précis, l’ensemble du circuit des méridiens est traité afin de libérer tensions, noeuds et blocages.
Progressivement, au fil des séances, articulations, organes/entrailles et méridiens associés seront délivrés en profondeur. L’ensemble de l’organisme bénéficie de cette libération/remise en mouvement des énergies à nouveau disponibles au rétablissement et à la pleine santé.

La régulation énergétique des déséquilibres se fait si besoin par le biais de points subtils situés pour la plupart sur le trajet des méridiens, au moyen de l’acupression (massage des points) et de la moxibustion (chauffage des points).
La stimulation de ces points au moyen d’huiles essentielles adaptées (pratique phyto-énergétique) catalyse les effets du traitement.